Actualités Osprey

Projet Mountain Wilderness : Nettoyer les Alpes

#ospreyeurope

L'année dernière, nous nous sommes engagés à sponsoriser un projet de l'association Mountain Wilderness en partenariat avec EOCA. Désormais nous sommes fiers d'annoncer que ce projet est un succès et souhaitons partager avec vous le fabuleux travail réalisé par ces groupes.

Le projet de Mountain Wilderness avait pour objectif de réhabiliter cinq grandes zones qui avaient été dégradées dans les Alpes. Ces sites étaient marqués par l’abandon d’infrastructures touristiques, l’usage de fils barbelés et par la pollution des rivières. Le projet a, en réalité, réussi à remettre en état sept zones, arrivant à des résultats incontestables sur ces sites.

Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Lors d’une journée sous un soleil de plomb, près de vingt volontaires de tous âges et de tous horizons ont chargé des centaines de tuyaux en fibre de verre pesant de 40 à 80 kg dans une benne pour être envoyés dans une décharge et ont partiellement démantelé le châssis en métal en vue d’être recyclé. Pas moins de 11 tonnes de ferraille (dont 6 tonnes de fibre de verre) ont été retirées du paysage.

Parc naturel régional de la Chartreuse

Pour ce projet, 20 volontaires supervisés par les associations Mountain Wilderness, Chartreuse Propre et Respect Planet ont participé à une journée de nettoyage de la Vence, une rivière située dans le parc naturel régional de la Chartreuse (Isère).

L’objectif était de nettoyer une portion de 1500 mètres de cette rivière polluée au fil du temps par des enfouissements de déchets non réglementés ainsi que des déchets charriés par l’eau. En tout, plus de 2 tonnes de déchets ont été retirées de la montagne.

Parc national du Mercantour : Opération de nettoyage de la Vésubie

Dans le Mercantour, 50 volontaires des associations Mountain Wilderness et Point d’eau ont participé à un projet peu commun mais de grande importance. Sous la supervision des gardes-forestiers du parc et équipés de gants, de coupe-boulons et de massues, ces bénévoles ont retiré des fils barbelés installés par l’armée italienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Grâce à cette 19ème opération menée dans le Mercantour par Mountain Wilderness, 4 tonnes de déchets ont été déblayées au cours du weekend.

20ème opération dans le Parc national du Mercantour : Vallée de Tinée

L’histoire du merveilleux vallon de Gialorgues n’a pas empêché 23 bénévoles motivés de s’attaquer aux infrastructures obsolètes du site pour une opération de démantèlement. À la suite de l’opération qui s’est tenue la semaine précédente dans la Vésubie, Mountain Wilderness a entamé une nouvelle action de retrait des fils barbelés dans la zone sauvage de la vallée de Tinée où les derniers vestiges des lignes de défense s’étendaient le long du col de Gialorgues. Au total, environ 3,8 tonnes de fils barbelés ont été enlevés des collines verdoyantes par les volontaires aidés par quatre détenus en fin de peine et de leurs escortes.

Infrastructure militaire démantelée dans le massif des Cerces

Depuis le 2 septembre, les choses ont changé dans le col de Buffère. Les tas de fils barbelés et les tôles métalliques ne dégradent plus le paysage. Les randonneurs familiers de la zone seraient surpris. Les nouveaux venus en revanche ne pourraient se douter que la ligne Maginot se trouvait là.

Démantèlement d’un téléski à Alex, Haute-Savoie

Le téléski de Thônes, une première fois démantelé en 1971, avait été réinstallé à Villards-Dessus, près du village d’Alex au pied des montagnes Aravis. Le téléski de 400 mètres de long était géré par les bénévoles d’un club de sports jusqu’à 1976, date à laquelle il fut abandonné. Début octobre 2017, soit 41 ans plus tard, il a été retiré par les volontaires de Mountain Wilderness et des habitants de la région. Les cinq pylônes, les câbles et la ferraille, 2 tonnes au total, ont été recyclés.

Travaux de démantèlement au col du Midi

Le projet de démantèlement se portait sur la dernière station du téléphérique des Glaciers. Laissé à l’abandon, le site était devenu dangereux pour l’homme et l’environnement local.

Résumé des travaux

Ce projet à long terme a obtenu des résultats incroyables dans des lieux très importants. Au total le projet de 2017 s’est traduit par :

  • 12 jours de travail réalisés par plus de 200 participants
  • Plus de 59 tonnes d’infrastructures obsolètes retirées des montagnes
  • Un nouveau record en termes de travaux effectués sur une année

BLOGS LIÉS

blogs liés

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

This is not a valid name.

A comment is required.